La lettre de mars 2021

Bonjour à tous !

L’actualité du moment c’est bien entendu le suivi de l’état du front de l’épidémie. La question est celle de savoir si le National pourra se tenir début juillet comme programmé. Au moment où paraissent ces lignes, la situation est la suivante :

– Interdiction de toute compétition nautique

– La pratique de la voile est limitée à une personne par bateau ; deux si elles appartiennent au même foyer (et non pas à la même famille…)

– Pas de rassemblement de plus de 6 personnes

– la Fédération Française de Voile travaille avec les autorités gouvernementales pour étudier la possibilité de naviguer en équipage à la condition de porter des masques spéciaux au fort pouvoir protecteur.

Comme vous le voyez la prudence est de mise, pour le moins.

Cela étant, l’on peut espérer que la montée en puissance de la campagne vaccinale et l’approche des beaux jours (il semble que le virus soit moins actif lorsqu’il fait chaud) permettent d’espérer des mesures moins draconiennes cet été.

Nous suivons avec attention l’évolution de la situation et ferons un point fin avril avec la Société des Régates de Douarnenez pour décider si le National peut être maintenu ou pas.

En tout état de cause, nous publierons prochainement le programme de l’ensemble des régates de l’été.

L’actualité c’est aussi les adhésions pour 2021 et je me réjouis de constater que vous êtes nombreux à nous adresser vos bulletins !

Vous recevrez prochainement vos cartes d’adhérents et l’autocollant de la Classe.

Enfin, comme promis dans le Mot du Président du mois dernier, voici un point d’avancement de la construction du Cormoran « Sparfel » destiné à la construction amateur.

La dernière fois nous avions publié deux photos du bateau au tout début de la construction.

Depuis, les choses ont bien avancé ; très bien même !

Voici la fin du bordage de la coque :

Voici la coque stratifiée, sans son lest (il sera posé à la fin) :

Puis la coque retournée, le pont étant posé « à blanc »:

Et enfin, une vue de trois-quart avant :

Il reste bien évidemment beaucoup à faire, mais ça avance !

La suite le mois prochain…

D’ici là, portez-vous bien !

Très sincèrement

Jacques Lemétayer